AUBE des MAGISTES et ALCHIMISTES

                    AUBE des MAGISTES et ALCHIMISTES

LE COURS DU PRETRE PHARAONIQUE EGYPTIEN !

COURS DU PRÊTRE PHARAONIQUE

Les NOMBRES, Loi Fondamentale.

"L' Un naît du Multiple…. et le Multiple surgit de la Dissolution de l' Un"

"C' Est seulement au CENTRE que l'on devient le TOUT"  

Leçon de l' Égyptien.

Cet enseignement des prêtres Égyptiens du temps des Pharaons concernant l'écoulement des Nombres dans l' Univers permettait aux néophytes d'accéder à un niveau supérieur.

Un seul support suffisait : une feuille de papyrus (que l'on peut remplacer par une feuille de papier).

Le Prêtre entrait dans la salle d'études et montrait à l'assistance silencieuse, SANS PRONONCER UN SEUL MOT, le Disque Solaire Ailé , symbole du Divin, qui était représenté sur un mur derrière lui. Il regardait alternativement le symbole et les élèves.

Il prenait ensuite une feuille de papyrus et, en la tenant bien haut entre le pouce et l'index de la main gauche, il la montrait. De l'autre main, index tendu, il montrait à nouveau la feuille, attirant ainsi fermement l'attention des élèves.

Puis, toujours en gardant le silence, de l'index droit toujours, il indiquait la feuille et une face de celle-ci en prolongeant son geste pour signifier ce que les élèves tentaient de comprendre. Ensuite il indiquait à nouveau la feuille, ainsi que la première face et la deuxième face. Enfin, toujours de l'index droit, il montrait Seulement la feuille.

Le Cours était terminé pour ce jour. Les élèves pouvaient quitter la salle en silence sur ce sujet sacré.

Le lendemain, le prêtre toujours silencieux, réitérait devant ses élèves la même chose que la veille mais, cette fois-ci, il pliait le Papyrus en DEUX et rabattait une face sur l'autre, puis il montrait de la main droite une des deux Demi feuilles séparées par la pliure. Ensuite il pointait la Première face de celle-ci et puis la seconde face et revenait sur l'Ensemble montrant la demi feuille. Il faisait de même avec la Deuxième demi feuille et Insistait d'un geste précis, sur le FACE à FACE qui prévalait entre elles.

Pour finir, il dépliait la feuille, montrant successivement, celle-ci et ses deux faces, et avec un grande rapidité il la pliait à nouveau, présentant les deux demi feuilles ainsi formées.

Le Cours prenait fin dans le silence perplexe de l'assistance réfléchie.

Le jour suivant, toujours aussi silencieux, le Prêtre reprenait la feuille de papyrus, recommençait à la plier en deux et montrait à nouveau les deux demi feuilles séparées par la pliure. Il en pointait les deux recto et les deux verso, soit QUATRE FACES en tout, et d'un geste enrobant, il montrait l' ENSEMBLE ainsi plié.

Dans le même silence il mettait ensuite fin au Cours, laissant là ses élèves pensifs.

Toujours muet le lendemain, le Prêtre renouvelait la gestuelle des trois jours précédents mais, une fois la feuille pliée en deux, il la repliait encore en deux.

Montrant les Quatre morceaux résultant de la seconde pliure, il en indiquait les QUATRE RECTO et les QUATRE VERSO, Huit faces en tout. Puis du même geste enrobant que la veille, il montrait l' ENSEMBLE Doublement plié.

La leçon était terminée pour ce jour et tous pouvaient partir en silence.

Le cinquième jour, résumant les précédents en silence, lorsque la feuille de papyrus était doublement pliée comme la veille, il pliait en deux une fois encore celle-ci et attirait du doigt l'attention des élèves sur les HUIT PARTIES résultant de cette Troisième pliure. Il en indiquait les HUIT RECTO et les HUIT VERSO qui donnaient bien SEIZE FACES en Tout, enrobant d'un geste l'Ensemble.

Il laissait telle quelle la Feuille Trois fois pliée ce jour là et comme de coutume, mettait fin au Cours en Silence.

Le Sixième jour, devant l'assistance interrogative, il prenait la feuille telle qu'il l'avait laissée la veille, pliée en deux trois fois de suite, et d'un geste rapide il la dépliait, montrant à nouveau la feuille de papyrus dans son état initial.

Puis il montrait le Disque Divin Central, les Ailes et LA TRIPLE Série de PLUMES composant chacune de celles-ci.

Puis, de son index Droit, il pointait le CENTRE du DISQUE et, partant du HAUT de la CIRCONFERENCE il la suivait en tournant bien Vers la DROITE en fermant le CERCLE.

Une fois le Cercle Fermé, il traçait du doigt, au sein de ce disque, d'un geste continu, le Côté Droit, puis la Base, et ensuite le Côté Gauche d'un Triangle Équilatéral dont toutes les pointes touchaient bien la Circonférence.

Finalement il érigeait Dans le Triangle un Carré dont Un Côté se fondait dans la Base du précédent Triangle.

Le Septième jour, la feuille de papyrus n'était plus là. Seul le disque Divin était porté à l'attention de tous.

Ne traçant plus rien, le Prêtre pointait longuement de son index Droit le Centre, tout en regardant fixement les élèves.

La leçon était dès lors définitivement terminée et il n'y avait pas de huitième jour.

En Sept Jours, les élèves avaient reçu le support de leur LONGUE MEDITATION FUTURE, ayant encore et toujours à GARDER LE SILENCE sur le fruit de leurs investigations concernant « LA FORMATION DE L'UNIVERS ET LA LOI DES NOMBRES ».

En donnant son cours, le Prêtre ne parla pas une seule fois, pas plus que ses élèves. De fait, quand en EGYPTE antique, du temps des Pharaons, il s'agissait d'aborder des sujets Saints, on s'abstenait d'émettre un flux de paroles afin de favoriser la Compréhension à partir du Centre.

 

 

 

 



05/03/2010
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 100 autres membres